Astéroïde DA14

L'astéroïde DA14 à Mouans Sartoux le 15 février 2013.

"2012-DA14 effectuera un passage près de notre planète entre 20 h 30 et 21 heures ce vendredi. Une occasion d'observation unique".

Le rendez vous fut pris ce soir-là par Julien sur l'héliport de la zone de l'argile à Mouans Sartoux.

Voici en détail le récit de Julien sur cette rencontre.

Je vous présente un astéroïde du nom harmonieux de : 2012 DA14. Ce petit bolide d'environ 24m de diamètre est passé entre la Terre et la Lune a une altitude équivalente à l'orbite des satellites géostationnaires. Cet astéroïde a fait parlé de lui car quelques heures avant, en Russie, un confrère et venu nous rendre visite. Cette image est le fruit de 2 mois de travail. EN écrivant un article sur les astéroïdes, j'ai remarqué ce joli bolide qui m'avait l'air sympa... J'ai donc lancé une soirée d'astronomie qui avait pour but de "capturer ou de voir l'astroïde. Tous les soirs pendant 2 mois, je faisais mes cartes. Tous les jours, je prenais les coordonnées du Jet Propulsing Laboratory de la NASA et je faisais et refaisais mes cartes. Jusqu'au jour où les coordonnées se sont précisées. J'ai alors tracé la trajectoire de l'astéroïde. Pour tout vous dire, mon champ était relativement serré car à l'époque, je n'avais que ma petite PLA-M avec un capteur 1/4" sur un SW 200/1000 sur NEQ-6 qui me servait d'outil de capture. Donc pour tout vous dire, la sélection des étoiles a été rude. Car avec ce champ là, le seul moyen d'être sur d'être au bon endroit s'est d'avoir un repaire. J'ai donc cherché des étoiles repaires. J'ai décidé de prendre 3 candidates sérieuses à 30 minutes d'intervalles. Mais bien sûr, le problème, c'est que sur Stellarium, les étoiles sont répertoriées dans le catalogue HIP mais pas le GoTo, qui lui était en SAO. J'ai donc dû tout convertir et vérifier que les étoiles du catalogue HIP était bien répertoriées et présentes dans le catalogue SAO du GoTo. Il m'en restait donc deux au final. Mais bien sûr, la NASA avait changé les coordonnées 5 heures avant le passage de DA14!!!! Je les aurai bouffés! Je vérifie que les nouvelles coordonnées n'aient pas influencé mon choix d'étoile repère. Pour vous donner une idée de mon champ, allez sur Stellarium. Zoomez à fond sur la simulation du Telrad et zoomez x2 la dernier rond. Et là, vous avez mon champ... Nous sommes donc le jour J. J'arrive quelques heures avant.
Nous étions tous très inquiets car les nuages étaient là depuis le matin, on était quand même venu car c’était un projet que j’avais lancé depuis 2 mois... On est donc arrivé sur les coups des 17h. Les 3/4 du ciel étaient bouchés. A 19h, à force de souffler sur les nuages avec Gilbert (un ami), les nuages ont eu peur et sont partis. Donc en attendant mon passage prévu pour 21h30, je me suis fait quelques images de Jupiter. Le temps passe, je regarde dans les jumelles de Gilbert Orion, fort sympathiques. Je me déplace de télescopes en télescopes pour voir les montages les plus farfelus (Gilbert avait 5 lunettes guides!). J’étais assez content de la soirée que j’avais lancée. Le temps passe, l’adrénaline monte. Je regarde ma montre, 21h25!!! Je me suis dit, c’est pas possible! Le temps passe trop vite, je demande à quelques passionnés venus nous voir à l’action de venir m’aider, je repère l’endroit à l’oculaire compte les étoiles à partir d’un point repère, regarde si l’endroit correspond aux cartes. Mais bien sur pour faciliter la mise, j’ai l’image à l’envers (les Newton, un rêve), donc super pratique pour se repérer. Je pense avoir trouver mon étoile repère. Je la centre avec mon oculaire de 9mm, enlève l’oculaire, je laisse l’adaptateur 1.25” sur mon porte oculaire, je mets ma caméra, j’ouvre le programme, je crée un dossier pour 2012 DA14, je lance les acquisitions après la mise au point. Je regarde ma montre : 21h29. Je me suis dit, j’espère que la NASA ne s'était pas trompée dans les minutes... J’espérais ne pas l’avoir raté. Je lance les acquisitions, ma jambe tremble, je suis sur ma table de camping, ma bouche entre mes mains essayant de me réchauffer et de me détendre, mes jambes tremblent car étant nerveux je n’en puis plus. Je fixe l’écran dans l’espoir de voir défiler l’astéroïde. Mes acquisitions sont lancées, Je vérifie si les photos s’enregistrent bien, les poses durent 10 secondes. A la 3e images, je vois une trainée blanche! C’est l’astéroïde! Je l’ai eu! C’est bien lui qui défile sur mon écran. Je regarde l’heure, 21h30 pile! C’est extraordinaire. Personne ne croyait que j’allais réussir une telle capture avec un si petit champ! On se souhaite Bonne année, Joyeuse Pâques, Joyeux Noël. L’émotion était là! C’était fantastique! J’avais eu mon astéroïde! Soulagé ! Ce qui est sympa, c'est que l'Observatoire de Paris s'en est servi pour faire de l'astrométrie...
C’était la plus belle soirée d’astronomie.
Comme on pourrait le penser, les bonnes soirées d’astronomie, pour nous astronomes amateurs, ce ne sont pas forcement les soirées superbes où on peut faire tous les objets prévus. Non! C’est l’émotion, cette amitié, et cette passion que nous partageons tous durant nos soirées d’astronomie qui définie une bonne soirée d’astro.

 La SACA vous invite à prendre connaissance des activités de cet automne avec sa Lettre de l'automne. Bon ciel !

 

Prochaine réunion mensuelle: le mercredi 6 décembre  à 15h Maison des Associations.

Prochaine conférence: le mercredi 13 décembre dans l'Espace Mimont à 17h00.

Le planning des conférences 2017/2018 est à votre disposition sur le site.

Prochain Quiz du mois de décembre en ligne du 1 au 16 novembre.

Corrigé du quiz de novembre en page 2 de l'Accueil.

 

@ bientôt

L'équipe de la SACA

×